Réintroduction du bison européen

Image

Projet en collaboration avec le WWF Azerbaïdjan

En Savoir plus

À la fin des années 1920, les seuls bisons d’Europe encore vivants (54, dont 29 mâles et 25 femelles) ne survivaient plus que dans les zoos. À compter de 1952, les Polonais ont réalisé la première réintroduction du bison d’Europe dans la forêt de Białowieża. La réintroduction a été couronnée de succès, et d’autres réintroductions ont suivi dans l’est de l’Europe. On trouve aujourd’hui des bisons sauvages en Pologne, Roumanie, Ukraine, Biélorussie, Slovaquie, Russie, Lituanie, Allemagne et Suisse.

Retour du bison d’Europe en Azerbaïdjan

Au printemps 2019, dans le cadre de l’un des programmes de reproduction mené par l’EAZA, auquel participe le parc animalier, et en partenanrait avec le WWF Azerbaidjan, douze bisons européens dont deux de Sainte-Croix sont partis pour le Parc National de Shahdag en Azerbaïdjan : Wufeliah, âgée de 4 ans et Crystalle, âgée de 2 ans.

Avant le départ, Wufeliah a été équipée d’un collier GPS pour assurer un suivi scientifique.

Pour cette réintroduction, les bisons ont voyagé en camion puis en avion vers l’Azerbaïdjan, en Asie centrale, pour rejoindre leur milieu naturel.

La réintroduction s’est déroulé en plusieurs étapes : les bisons ont été d’abord en groupe dans un enclos restreint, puis dans un plus grand de 280 hectares avant la totale liberté quelques semaines plus tard sur les 130 000 hectares du Parc National de Shahdag. Ces étapes successives leur ont permis de s’acclimater à leur nouveau territoire et à apprendre à se nourrir seuls.
En novembre 2019, le premier bisonneau du groupe est né !

Pourquoi réintroduire cette espèce ?

L’organisation WWF a lancé le programme de réintroduction avec le Ministère de l’Ecologie d’Azerbaïdjan et l’association environnementale IDEA Public Union. L’herbivore géant et typique du Caucase a pratiquement disparu de la région depuis le début du XXe siècle.

Johannes Van Vlasakker, expert en bisons, explique les avantages du relief du Caucase pour l’espèce : « La variété des paysages ici, avec des steppes, des forêts, des déserts, des hautes montagnes, etc … c’est idéal pour des espèces menacées. En Azerbaïdjan, beaucoup d’espèces considérées comme éteintes ont été oubliées et c’est notamment le cas des bisons. »

D’après Elshad Askerov, Directeur du WWF Azerbaïdjan : « Le bison a disparu du Caucase depuis longtemps, surtout du Caucase du Sud. En Azerbaïdjan, par exemple, nous n’avons même plus de nom pour cet animal. Depuis leur arrivée, les bisons ont attiré beaucoup de monde. Ils sont curieux du projet ».

« En Azerbaïdjan, par exemple, nous n’avons même plus de nom pour cet animal. »

Découvrez le reportage d’Euronews sur ce transfert


En savoir plus sur le déroulement du transfert : https://espaces-especes.com/


Retour du bison d’Europe en Espagne

En 2014, notre mâle bison européen Abraham âgé de 11 ans a rejoint une réserve en Espagne pour participer à un programme de réintroduction. La réserve de 1 000 hectares de Paleolítico Vivo accueille en plus des bisons européens, des aurochs, des chevaux de Przewalski, des chevaux tarpan et des cerfs. Le but du projet est de présenter les animaux préhistoriques qui vivaient en Europe il y a des milliers d’années. La motivation d’Antonio, gérant, est que « le bison ne soit plus en voie d’extinction mais devienne une ressource touristique, qu’il nettoie les zones arides et fasse revivre l’environnement rural ». Tout le transport a été coordonné par Joep Van de Vlasakker de Flaxfield Nature avec son partenaire Fernando Wisent Moran Castillo qui ont également conseillé tout le projet.

Picto
120 hectares de nature préservée
Picto
1500 animaux en semi-liberté
Picto
130 espèces sauvages et domestiques
Picto
46 Lodges Nature situés au coeur du parc