Réintroduction chouette de l’Oural

Image

Projet en collaboration avec l’association VLAB

Association pour la gestion du paysage et la protection des espèces en Bavière
En Savoir plus

Avec une taille d’environ 60 cm et une envergure pouvant atteindre 125 cm, la chouette de l’Oural est la plus grande chouette d’Europe centrale. Elle préfère les forêts mixtes plus anciennes avec des hêtres, entrecoupées de zones ouvertes (prairies forestières, zones dénudées, zones de tempêtes) afin de pouvoir mieux rechercher ses proies principales, les petits rongeurs. Dans les périodes pauvres en rongeurs, elle chasse également les petits oiseaux, les amphibiens et les gros insectes. Elle est rarement charognarde. Elle se reproduit dans les grands creux des arbres, en haut d’une souche d’arbres cassée, mais aussi dans les nids de rapaces abandonnés. Elle accepte également les aides artificielles à la nidification.

Retour de la chouette de l’Oural en Bavière

Au 19e siècle, la chouette de l’Oural (Strix uralensis) se reproduisait dans la forêt bavaroise, bohème et du Haut-Palatinat. Le dernier du genre en Europe centrale a été abattu vers 1926 près de Sušice dans la forêt de Bohême. Les dernières observations de l’espèce ont été faites dans la forêt bavaroise.

En 2016, le gouvernement du Haut-Palatinat a approuvé la réintroduction de cette espèce dans les forêts des montagnes du nord-est de la Bavière et de la Bohême occidentale. La zone centrale comprend le parc naturel de Steinwald, la forêt de Hessenreuth, le nord du Haut-Palatinat et le sud des montagnes Fichtel. Ces zones de paysage appartiennent à l’aire de répartition historique de la chouette de l’Oural. Ils sont peu peuplés et peu coupés par les routes, les villages et les zones agricoles. Les grandes forêts se trouvent à une altitude d’environ 550 à 1000 mètres. Les sommets et les crêtes des montagnes, les formations rocheuses avec des tas de roches, les petits ruisseaux forestiers et les prairies façonnent l’image du paysage de basse montagne à côté de la forêt.

L’objectif principal du projet de l’association VLAB est d’établir une petite population viable. Celle-ci devrait s’étendre à long terme dans les forêts du nord-est de la Bavière et se mettre en réseau avec la population auparavant isolée de la forêt bavaroise-bohémienne du sud-est.

Le projet est mené avec de nombreux partenaires de coopération – dont la Fondation Heinz Sielmann, les forêts de l’État de Bavière, la gestion du domaine de Friedenfels, l’administration forestière de la ville d’Augsbourg, l’Ordre allemand des faucons et le parc national de la forêt bavaroise. Il est provisoirement approuvé pour dix ans. Une révision a lieu après cinq ans.

De 2017 à 2019, l’Association VLAB, qui oeuvre pour la gestion du paysage et la protection des espèces en Bavière, a reçu un total de 18 jeunes chouettes de l’Oural des zoos et des parcs animaliers pour leur réintroduction. A leur arrivée, elles passent environ 1 mois dans une volière avant d’être finalement relâchés dans la nature. À ce jour, environ 140 nichoirs ont été installés dans un rayon d’environ 50 kilomètres.

La zone principale de réintroduction se trouve dans le parc naturel de Steinwald, dans le district de Tirschenreuth / Haut-Palatinat d’une étendue d’environ 13 500 hectares.

Des chouettes nées à Sainte-Croix prêtes au départ !

A l’été 2020, les 2 chouettes de l’Oural nées fin avril au Parc Animalier sont parties pour la Bavière afin d’intégrer le programme de réintroduction après dernier un contrôle médical de l’équipe animalière. Elles ont été lâchées dans la forêt bavaroise an août 2020.

Vidéo de la réindtroduction de nos chouettes de l’Oural en Bavière


Picto
120 hectares de nature préservée
Picto
1500 animaux en semi-liberté
Picto
130 espèces sauvages et domestiques
Picto
46 Lodges Nature situés au coeur du parc