Retour à la liste

Les quatre plus gros carnivores d’Europe

Slide 1
Slide 2
Slide 3
Slide 4

L’ours brun d’Europe

  • Espèce : Ours brun d’Europe – Ursus arctos arctos
  • Famille : Ursidés
  • Taille : 110 cm garrot
  • Poids : mâle 80 à 350 kg
    femelle 60 à 200 kg
  • Régime alimentaire : omnivore
  • Fiche signalétique :  

A partir du XVIIIe siècle, l’ours est éradiqué des plaines d’Europe, victime de la chasse, du piégeage ou du poison. Traqué partout, il se réfugie alors dans les montagnes. Malgré l’interdiction de la chasse en 1962 et le statut de protection intégrale en 1972, il ne subsiste plus qu’une quinzaine de survivants en 1985 dans les Pyrénées. Outre les 8 lâchers d’ours slovènes qui seront réalisés par la suite, ce plan apporte une aide matérielle aux bergers situés dans les zones à ours. Mais tous ces efforts se heurtent systématiquement à l’hostilité des opposants au plantigrade. Le maintien de l’ours dans les Pyrénées est pourtant souhaité par leurs habitants, comme l’ont révélé plusieurs sondages.

Aujourd’hui, la communauté française de l’ours brun se résume à une trentaine d’individus relégués dans une seule chaîne de montagnes : les Pyrénées.

Il est important pour le Parc Animalier de montrer à quel point il est nécessaire de faire découvrir ce plantigrade. L’ours brun d’Europe est menacé en France et nous estimons essentiel de relayer cette prise de conscience.

Qu’est-ce qu’un ours brun ?

L’ours brun européen est de stature modeste comparé à ses cousins d’Alaska ou du Kamtchatka atteignant les 600 à 700 kg. Ceux vivant dans les Pyrénées font partie des moins gros d’Europe : le poids d’un mâle adulte oscille entre 80 et 230 kg, celui d’une femelle de 65 à 170 kg. Comme tous les prédateurs, l’ours brun est un athlète capable de courir à une vitesse de 35 km/h, voire 50 km/h une fois lancé sur plusieurs centaines de mètres. Il grimpe aux arbres avec agilité.

Sa vue est médiocre, mais cet inconvénient est compensé par une ouïe très développée et un odorat fin. Sa fourrure dense est de couleur à dominante brune et son régime alimentaire est à 80% d’origine végétale. Mâle et femelle vivent en solitaire, ils ne se voient que pour procréer. Une ourse peut mettre bas seulement tous les deux ans.


Le loup gris d’Europe

  • Espèce : Loup européen – Canis lupus lupus
  • Famille : Canidés
  • Taille : 60 à 80 cm garrot
    110 à 150 cm de long
    30 à 40 cm pour la queue
  • Poids : mâle 20 à 50 kg
    femelle 18 à 30 kg
  • Régime alimentaire : carnivore
  • Fiche signalétique : 

Autrefois très répandu en Europe et en France, le loup a subi une chasse intensive provoquant l’extermination de l’espèce dans notre pays dans les années 30. Protégé en Italie dans les années 70, le loup italien Canis lupus italicus, plus petit que celui d’Europe, a fait son bout de chemin et débarqué naturellement en France en 1992, arrivé par les Alpes dans le Parc National du Mercantour. Il est même depuis réapparu en 2011 jusque dans les Vosges. Son retour pose des problèmes, le loup s’attaquant aux troupeaux de moutons. Il existe des solutions pour se protéger comme le chien Patou (ou Montagne des Pyrénées) ou encore la présence d’un berger au côté des brebis. La cohabitation reste difficile entre les éleveurs et le canidé sauvage.

Dans ce contexte, la mission du Parc à travers la présentation de loups est de se détacher de la polémique, de tenter d’effacer des millénaires de contentieux en proposant un Parcours tant original que didactique au visiteur. Une invitation sans parti pris, afin que celui qui entre dans l’univers du clan apprenne prioritairement à mieux en connaître les membres.

Qu’est-ce qu’un loup gris d’Europe ?

Le loup ressemble à un grand chien dont il serait l’ancêtre. Chez l’espèce Canis lupus lupus, vivant en Europe, la couleur de la robe est à dominante beige-gris, la queue est parachevée de sombre. Tout chez cet animal respire l’énergie, la souplesse, la rapidité, l’endurance et la puissance.

Animal social, le loup vit en meute hiérarchisée. Les loups d’une même meute sont souvent unis par des liens familiaux : les parents forment le couple dominant et vivent avec leur progéniture.

Carnivore, il chasse en meute des proies pouvant être bien plus grosses que lui, telles que le cerf élaphe.


Le lynx boréal

  • Espèce : Lynx boréal, lynx eurasien – Lynx lynx lynx
  • Famille : Félidés
  • Taille : 50 à 70 garrot
    80 à 110 cm de long
  • Poids : mâle 22 à 25 kg
    femelle 18 kg
  • Régime alimentaire : carnivore
  • Fiche signalétique : 

Le lynx boréal était au XVe siècle, commun dans le paysage français. Disparu au début du XXe siècle, il est de retour en France dans le Jura au début des années 70, grâce aux lâchers ayant eu lieu en Suisse. C’est aujourd’hui la plus grosse population française.

Au début des années 80, la réintroduction du Lynx dans les Vosges débute, 21 lynx sont lâchés en 10 ans. Pour de multiples causes, cette opération ne fut pas le succès attendu. Seule une dizaine de lynx ont réellement constitué la population qui aujourd’hui ne donne plus signe de vie. En 2016, des lâchers dans le Palatinat allemand, connecté aux Vosges du nord, ont commencé donnant une lueur d’espoir pour la population vosgienne de lynx en France.

Aujourd’hui, le lynx, pourtant strictement protégé, est menacé principalement par le braconnage mais aussi la fragmentation des populations et les collisions routières.

Le Parc Animalier tient à faire connaitre cet animal souvent mal jugé et faisant partie de notre patrimoine. Ainsi, un jeune couple vit à Sainte-Croix avec ses deux petits.

Qu’est-ce qu’un Lynx ?

C’est le plus grand félin d’Europe, il est muni de puissantes pattes postérieures qui facilitent sa chasse à l’affût et ses déplacements dans la neige. La Nature l’a équipé de la tenue camouflage idéale avec un pelage variant du roux au brun gris tacheté plus ou moins de noir. On reconnaît le lynx à ses pinceaux (longues touffes de poils au bout des oreilles) et à sa courte queue parachevée de noir.

Le félin a besoin d’un à deux kilos de viande par jour et son gibier préféré reste le chevreuil, un gibier en général affaibli, solitaire ou malade. Car à l’instar de tous les grands prédateurs, le lynx est partisan du moindre effort…

Comme la plupart des félins, il possède des griffes rétractiles facilitant la capture des proies et faisant de lui un bon grimpeur.

C’est un animal solitaire : mâle et femelle ne se rencontrent qu’à la période des amours.


Le glouton

  • Espèce : Glouton – Gulo gulo
  • Famille : Mustélidés
  • Taille : 35 à 45 cm au garrot
    65 à 110 cm de long
  • Poids : mâle 12 à 30 kg
    femelle 8 à 12 kg
  • Régime alimentaire : carnivore
  • Fiche signalétique : 

Le Parc de Sainte-Croix accueille un couple de gloutons dans le cadre d’un programme d’élevage européen (EEP). Bien qu’il ne soit pas menacé au niveau mondial (on le retrouve en Scandinavie, Sibérie et Amérique du Nord), il est classé « vulnérable » sur la liste rouge des espèces au niveau Européen. En effet, les populations sont en régression à cause de la fragmentation de leur habitat, du braconnage, des conflits avec les populations locales en raison de la prédation sur le bétail, faible taux de reproduction et forte mortalité des jeunes. Il y en aurait aujourd’hui environ 2 300 en Europe.

Peu représenté en Parc zoologique, il est méconnu du public et mérite pourtant notre attention.

Qu’est-ce qu’un glouton ?

De prime abord, le glouton ressemble à un petit ours, doté d’une queue touffue qui parachève une silhouette massive emmitouflée dans une fourrure brunâtre et imperméable. Il appartient cependant à la famille des mustélidés, celle des martres, belettes et autres fouines, dont il est le plus grand représentant terrestre (la loutre de mer et la loutre géante lui volant la vedette sous l’eau).

Le glouton est autant chasseur que charognard. Pour cela, la nature l’a armé de griffes acérées semi-rétractiles et de crocs puissants capables de déchiqueter un cadavre congelé ! Cet équipement de choc lui permet en outre de contester et souvent avec succès le repas d’une meute de loups ou d’un ours, voire d’assaillir un renne, un gibier pourtant largement plus gros que lui. Bref, son nom colle parfaitement à la peau de ce carnivore très territorial qui grimpe aux arbres et nage comme une sirène.

Son comportement est solitaire sauf au moment du rut au printemps ou en été.

Venez découvrir le parc

Acheter mon billet

Picto
120 hectares de nature préservée
Picto
1500 animaux en semi-liberté
Picto
130 espèces sauvages et domestiques
Picto
18 Lodges Nature situés au coeur du parc